10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

Gestion des fichiers dans Lightroom

Ça fait plusieurs fois que le sujet revient sur le tapis dans les groupes de discussions: Comment gérez-vous vos fichiers? S’y retrouver parmi quelques centaines de photos est relativement facile mais comment faire pour s’y retrouver parmi près de 50 000 photos?

 

Certains font le transfert manuellement avec un classement qui leur est propre, d’autres utilisent des logiciels gratuits comme Picasa. Personnellement, j’utilise Adobe Lightroom. Ce logiciel offre plusieurs moyens pour cataloguer et retrouver facilement nos photos: les mots clés, les collection, un système de cotation, des codes de couleurs, etc. Commençons par le commencement…

 

 

Importation des photos

La boîte de dialogue pour l’importation des fichiers est la première étape pour bien structurer sa base de données. La première option permet d’importer les fichiers originaux ou bien de les convertir au format DNG (Digital Negative). Le format DNG est un format RAW générique développé par Adobe qui prends environ 20% moins d’espace disque que les fichiers RAW des fabricants d’appareils photo. Il n’y a aucune perte de données lors de la conversion au format DNG. Un des gros avantages du format DNG est qu’il est possible de stocker les métadonnées dans le fichier plutôt que de devoir utiliser un XML sidecar pour les fichiers RAW.

L’option Organiser définit la façon dont seront enregistrées les photos sur le disque dur. Vous pouvez les classer par date ou bien dans des répertoires spécifiques. Dans mon cas, j’utilise un classement par date pour mes photos personnelles et un classement par dossier spécifique pour mes clients. Donc, dans mon répertoire Lightroom, on retrouve un dossier pour chaque année. À l’intérieur de celui-ci, il y a un dossier par mois et ensuite on retrouve des dossiers pour chaque jour où des photos ont été prises. C’est un classement de base qui peut être utile mais vous pouvez prendre à peu près n’importe quelle option. Dans mon cas, ça n’a aucune importance car je ne vais jamais chercher les photos directement sur le disque dur de l’ordinateur.

 

Une option importante est la case Sauvegarder sur. Cette option permet de faire une copie de sûreté sur un autre disque dur lors de l’importation. C’est une option vitale pour les photos importantes comme celles d’un mariage par exemple. Elle permet de s’assurer d’avoir deux copies des photos lors du transfert à partir de la carte mémoire de l’appareil. N’effacez JAMAIS votre carte mémoire avant d’avoir deux copies des photos d’elle contient.

Vous pouvez, lors de l’importation, modifier le nom des fichiers. Vous pourriez par exemple nommer les fichiers: ClientUntel-1. Il y a plusieurs options prédéfinies mais elles peuvent être modifiées selon vos goûts et vos besoins.

Nous arrivons enfin à la case la plus intéressante: Informations à appliquer. La première option permet d’appliquer un preset dès l’importation des photos. Plus vous utiliserez Lightroom, plus vous développerez des presets qui reflètent vos goûts et votre style photographique. Quand je fais une séance en studio, il y a toujours des corrections de base que j’applique à mes photos (balance des blancs, vibrance, courbes). J’économise donc du temps en les appliquant directement lors de l’importation des fichiers. Rappelez-vous que Lightroom est non-destructif donc je peux toujours revenir à l’original, tel que photographié. La deuxième option me permet d’écrire mes informations de copyright dans les données IPTC du fichier (nom, année, adresse courriel, site web, téléphone).

Vous pouvez également inscrire des mots clés lors de l’importation. Je vous conseil TRÈS fortement d’utiliser cette option. Est-ce que les photos ont été prises lors de l’anniversaire de votre fille? Mots-clés: anniversaire, 7 ans, nom de votre fille, … Faites-le dès l’importation, ça vous facilitera la vie dans 3 ans lorsque vous voudrez retrouver ces photos.

Module Bibliothèque

Mots clés

Vous pouvez compléter la liste des mots-clés de vos photos dans le module Bibliothèque. La case suggestion de mots-clés est intéressante. Plus vous utilisez les mots clés, plus Lightroom sera efficace pour vous en suggérer. Il vous proposera des mots-clés déjà utilisés ensembles dans d’autres photos. Lorsque vous cliquez sur un mot-clé, il est appliqué à la photo, s’affiche dans la case des mots-clés et est remplacé par une autre suggestion.

Vous pouvez aussi définir des ensembles de mots-clés: mariage, studio, favoris, sport, etc. C’est plus facile et plus rapide par la suite de choisir les mots-clés appropriés.

Les collections

C’est la fonction que j’aime le plus pour l’organisation des photos. Il y a trois types de collections: l’ensemble de collection, la collection statique et la collection dynamique.

La collection statique est un regroupement de photos choisies par l’utilisateur. Il suffit tout simplement de sélectionner des photos et de les glisser vers la collection pour les ajouter à celle-ci. Dans l’image de droite, la collection Potentielles est statique.

La collection dynamique contient des photos sélectionnées par Lightroom selon des critères spécifiés. Elle peut, par exemple, contenir toutes les photos cotées 5 étoiles ou bien toutes les photos prises dans le dernier mois. Les critères de sélection peuvent être multiples et complexes. La collection Vendues dans l’image ci-contre est une collection dynamique.

L’ensemble de collection permet de regrouper des collections sur un même thème. Dans l’exemple, la collection Photographie Stock est un ensemble de collection contenant Vendues, Potentielles, Keywording, Soumises, Approuvées et Rejetées.

Après avoir transféré des photos dans Lightroom, je les classe immédiatement dans des collections statiques. C’est à partir des collections que je consulte et corrige mes photos.

Il y a deux collections spéciales: Importation précédente et Collection rapide. Lorsque vous transférez vos photos, elles se retrouvent dans Importation précédente. C’est un bon endroit pour faire une première revue des images et en profiter pour faire le ménage. La collection rapide est très utile pour faire une sélection à travers plusieurs collections. Il suffit d’appuyer sur B pour ajouter une photo à la collection rapide. Si vous visualisez la collection rapide, appuyez sur B encore une fois pour éliminer une photo de cette collection.

Notation, codes de couleurs et sélection

Deux autres options de classement sont disponibles: la notation (de 0 à 5 étoiles) et les codes de couleurs. Dans le module bibliothèque ou le module développement, appuyer sur les touches de 0 à 5 assignera une note à votre photo. Vous pouvez ensuite trier les photos selon les notes données.

L’utilisateur peut définir des libellés pour les codes de couleur. Dans mon cas, j’utilise ce système pour les photos stock: Prêt pour keywording, Prêt pour soumission, Soumises, Acceptées, Vendues. La collection dynamique Vendues dans l’exemple ci-dessus se sert du code de couleur associé au libellé Vendues pour sélectionner automatiquement les photos qui y sont associées.

Le dernier système est la sélection des photos par drapeau (flag). En regardant les photos, appuyer sur la touche P affiche un petit drapeau blanc à côté de la photo. Appuyer sur X affiche un drapeau noir avec un X dans le coin de la photo et rend celle-ci semi-transparente. Appuyer sur U (unflag) élimine le X ou le drapeau. C’est la façon la plus rapide de sélectionner les photos intéressantes et de faire le ménage lors de l’importation. Je vous en reparlerai plus tard.

Recherche des photos

La force du module Bibliothèque est la recherche de photos. Vous pouvez évidemment aller directement dans la collection qui vous intéresse mais les types de recherches possibles sont une des forces de Lightroom.

Dans la barre de filtre de la bibliothèque, vous avez quatre options: Texte, Attribut, Métadonnées et Sans. L’option Texte permet de rechercher un ou des mots dans n’importe quel des champs de données IPTC (titre, mots-clés, etc.). L’option Sans permet d’éliminer tous les filtres et d’afficher toutes les photos de la bibliothèque (ou de la collection dans laquelle vous faites une recherche). L’option Attribut permet d’afficher, par exemple, les photos sélectionnées (drapeau blanc) ou bien les photos 4 étoiles et plus. L’option Métadonnées permet de filtrer selon une ou plusieurs données contenues dans les EXIF. Par exemple, on peut rechercher toutes les photos prises avec un 85mm, à ISO 200 au mois de mars 2010 et avec un temps de pose de 1/250s de secondes et plus. Cette option est très performante et très puissante. Vous pouvez aussi combiner les différents filtres pour obtenir des résultats plus précis.

Ma façon de procéder

Lorsque je transfert des photos de la carte mémoire vers Lightroom, je fais la conversion des fichiers au format DNG. Je les store dans des répertoires selon Année/Mois/Jour ou dans un répertoire nommé selon le client. J’applique automatiquement quelques retouches de base et inscris les informations de copyright dans les données IPTC de l’image.

Lorsque celles-ci s’affichent dans Importation précédente, je les affiche en mode plein écran et j’élimine l’interface Lightroom (en appuyant 2 fois sur L) pour pouvoir me concentrer sur les photos. Dans les options de Lightroom, j’ai sélectionné la fonction qui permet de passer automatiquement à la photo suivante lorsqu’on fait une sélection ou une notation. Avec mes photos en mode plein écran, je fais un premier tri en utilisant les shortcuts P (flag), U (unflag) et X (rejeter). Le X est pour les photos complètement ratées (hors focus, flash non déclenché, etc.). Quand j’ai fini, j’appuie sur Ctrl-Backspace pour effacer les photos rejetées du disque dur. Ensuite, je recommence la même étape pour faire une sélection des meilleures et pour éliminer d’autres photos qui sont moins intéressantes. Si une photo est exceptionnelle ou bien si le souvenir qu’elle représente est très important, je lui donne une cote de 5 étoiles et elle se retrouve dans la collection dynamique de mes photos préférées.

J’assigne alors les mots-clés manquants aux photos et j’essaie d’être le plus précis possible.

Je crée un Ensemble de collection pour le client. Je sélectionne toutes les photos et crée une collection pour cette séance (ou les ajoute à une collection déjà créée). Je filtre alors les photos sélectionnées (flag) et crée une collection nommée Meilleures. Encore une fois, je regarde la collection des meilleures en mode plein écran et je leur donne une note ou bien j’utilise encore une fois le P pour sélectionner les meilleures des meilleures et ce sont celles-ci que je travaillerai dans le module Développement. Une autre option intéressante lors de la sélection des meilleures est le mode comparaison, activé par la touche N. Par exemple, si vous avez quatre photos semblables et que vous avez de la difficulté à choisir la meilleure des quatre. Sélectionnez les toutes, appuyez sur N et passez au mode plein écran noir. Les quatre photos sont alors affichées côte à côte et quand votre souris passe au-dessus de l’une d’elles, un X s’affiche dans le coin inférieur droit de la photo. Vous pouvez alors procéder par élimination en cliquant sur le X pour conserver la meilleure.

Après avoir travaillé les photos, je crée parfois d’autres collections: Web, Impression, Invitation, Livre, etc. Elles se retrouvent toutes dans l’ensemble de collection de ce client et c’est alors facile de les retrouver.

Ma méthode n’est probablement pas la meilleure mais je vous la présente juste pour vous montrer une façon rigoureuse de procéder qui vous permettra de retrouver facilement vos photos dans un, trois ou dix ans. Développer une méthode qui vous est propre et n’hésitez pas à fouiller pour comprendre les multiples possibilités offertes par Lightroom.

2011/01/12 - 09:05

JC - Très bonne article, je vais m'en inspirer fortement pour mes classements de photos

Meric

2012/03/17 - 23:28

M Magnan - Wow! Merci Éric!

Je suis un nouvel utilisateur de Lightroom. Ton article m'a grandement aidé à partir du bon pied et à faire un bon ménage dans mes photos.

Un amateur profite toujours des conseils d'un pro (o;

2012/11/29 - 11:51

sarah - AH! Éric ! si tu n’existait pas, il faudrait t’inventer. Merci pour ce tuto !

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n