10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

L’importance des sorties photos


La photographie est généralement une activité solitaire. Même en portrait, le photographe est seul de son côté de l’appareil-photo. Il est important de sortir de notre petit monde de temps en temps pour partager notre passion et nos connaissances avec d’autres photographes. C’est un bon moyen pour faire évoluer notre art. Une activité que j’affectionne particulièrement est la sortie photos. En plus d’être un endroit d’échange, je trouve que ces rencontres sont toujours une bonne source de motivation et de renouvellement.

Dans cet article, vous verrez des photos prises à la dernière sortie à laquelle j’ai participé. Elle était organisée par Québec Numérique le 13 août dernier au moulin à laine d’Ulverton en Estrie.

Déroulement

Pour y aller d’un exemple concret, je vais vous parler de la sortie organisée par Québec Numérique (QN) à Ulverton. Tout d’abord, QN est un forum de discussions sur la photographie. Il y a des membres de tous les niveaux, du débutant au professionnel. Les membres peuvent présenter des photos pour obtenir des commentaires, poser des questions techniques, chercher des informations pour l’achat d’équipement, etc. C’est un forum convivial où tout est fait dans le respect. QN organise souvent des sorties photos. Ces sorties peuvent être organisées par un modérateur ou bien par n’importe quel membre.

Donc, la sortie du 13 août a été affichée environ deux semaines à l’avance. Nous nous étions donnés rendez-vous dans le stationnement du moulin à laine à 10h00 le matin. Après les retrouvailles et la présentation des nouveaux, nous nous sommes dirigés vers le moulin avec tout notre barda photographique. Après avoir parler un peu d’équipement, les gens ont tranquillement commencé à prendre des photos.

Matériel

Les sorties comme celle-là sont toujours un bon endroit pour échanger. Un des buts de cette sortie était l’utilisation de flash portables (strobist). Par petits groupes, nous avons parler tout d’abord de l’équipement nécessaire: trépied, flash, diffuseurs et déclenchement de flash à distance.

Un des plaisirs est de voir la variété d’équipements présents et la façon dont les gens les utilisent. Certains, par exemple, utilisaient des trépieds d’appareil-photo très robustes et pesant, pouvant résister à une brise insistante. Même chose pour les flash qui partaient du Yong Nuo à 50$ jusqu’au Canon 580 EXII de plus de 500$ en passant par des flash Nikon et Sigma.

Pour les diffuseurs, nous avions une très grande diversité: des parapluies de toutes sortes utilisés en réflecteurs ou en diffuseurs, un softbox qui entre dans un sac d’environ 25 cm de diamètre et aussi un beauty-dish fait pour les flash portables. C’est fou tout ce qui existe maintenant et pour ça, nous devons tous remercier David Hobby et son site strobist. La popularité de ce site a fait exploser l’offre d’équipements de toutes sortes pour les flash.

Technique

Comme je l’ai mentionné plus haut, nous voulions faire une sortie d’initiation au strobist: l’utilisation du flash portable « off-camera » pour des photos extérieures. Après avoir discuté de méthodes de déclenchement à distance et des différents accessoires, nous avons parlé de positionnement de flash. Est-ce que le photographe veut simplement déboucher les ombres? Est-ce qu’il veut faire une séance de type studio mais à l’extérieur? Une fois le décor trouvé, où positionner le modèle en fonction du soleil? Ce sont toutes des choses que l’on peut expliquer par écrit mais qui sont tellement plus concrètes et amusantes dans une vraie séance photos.

Nous avons ensuite parlé du plus important (selon moi): Comment régler toutes les variables de l’exposition: ouverture, temps de pose, ISO, puissance du flash et distance flash/sujet. Il y a maintenant 5 variables en comparaison avec les 3 utilisées en lumière naturelle. Balancer le flash et la lumière ambiante demande un peu de compréhension technique mais surtout beaucoup de pratique.

 

L’exemple ci-dessus illustre une bonne balance au niveau de la puissance du flash et de la lumière naturelle de l’arrière plan. L’exemple ci-dessous nous démontre comment « tuer » la lumière ambiante. Pourtant, les deux photos ont été prises au même endroit. En jouant sur les variables mentionnées plus haut, on peut obtenir des résultats bien différents.

Nous avons aussi parler de l’utilisation du réflecteur. C’est un outil très pratique car très facile à traîner mais il est souvent mal utilisé.

Artistique

Une des choses que j’apprécie le plus est de voir l’approche d’autres photographes sur un même sujet.

Prenons l’exemple ci-dessous: Même sujet, au même endroit, avec le même éclairage mais deux résultats complètement différents. Quoi de mieux pour apprendre et développer notre approche artistique que de voir travailler nos collègues?

Un autre exemple, mon amie Chantal m’a suggéré de monter sur le mur pour essayer une vue en plongée alors que François, de son côté tentait des prises en contre-plongée.

C’est très intéressant de voir les autres photographes travailler: leur matériel préféré, leur approche sur un sujet, la façon dont ils gèrent le modèle et évidemment, les résultats qu’ils obtiennent. Je vous suggère très fortement de participer à ce genre d’activité où l’on apprend beaucoup et où on a la chance de se faire de bons amis qui partagent la même passion que nous.

 

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n