10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

Exposition: Notions de base essentielles à maîtriser

Je reviens sur les trois paramètres de l’exposition car la compréhension de l’ouverture, du temps de pose, de l’ISO et des relations entre les trois est ce qui est le plus important en photographie. Les trois ont pour fonction de contrôler la quantité de lumière enregistrée par le capteur de l’appareil-photo. Le premier est contrôlé par l’objectif et les deux autres par l’appareil.

 

Ouverture de diaphragme

Le diaphrame est le trou dans l’objectif par lequel passe la lumière. Il se ferme ou s’ouvre avec un système de lames. Plus le trou est grand, plus il y a de lumière qui vient frapper le capteur. L’ouverture est notée de la façon suivante: f/4, ce qui siginifie que le diamètre du diaphragme sera égal à la longeur focale divisée par 4. Donc, pour un objectif de 50mm, le diamètre de l’ouverture, à f/4, sera de 50/4=12,5mm. La superficie de l’ouverture (?r²) est alors d’environ 123mm². L’ouverture suivante est f/5,6 ce qui donne un diamètre de 8,9mm et donc une superficie de 62mm². On remarque que la superficie est deux fois plus petite à f/5,6 qu’à f/4 alors on peut conclure qu’il y aura deux fois moins de lumière qui va passer. C’est ce qu’on appelle un f-stop, un cran ou 1 EV (Exposure Value). Sur les appareils modernes, il y a des ? de stop ou des ½ de stop. Les gens ayant appris sur ces appareils ont souvent négligé la mémorisation et la compréhension des valeurs d’exposition de base et c’est un manque important auquel il faut remédier pour s’adapter rapidement à des changements d’exposition. C’est vraiment une notion très importante à connaître et à maîtriser. Voilà la liste des valeurs d’ouverture et rappelez-vous qu’à chaque bond, la lumière est coupée de moitié.

f/1,4 – f/2 – f/2,8 – f/4 – f/5,6 – f/8 – f/11 – f/16 – f/22

grande ouverture <—————-> petite ouverture

plus de lumière qui entre <—————-> moins de lumière qui entre

petite profondeur de champs <—————-> grande profondeur de champs

Le temps de pose

Quand vous appuyez sur le déclencheur d’un appareil photo, les rideaux protégeant le capteur s’ouvrent pour que celui-ci accepte la lumière. Le temps de pose est la durée de l’ouverture des ces rideaux. La réciprocité du temps de pose est simple à comprendre: à 1/125s, il y a deux fois plus de lumière qui frappe le capteur qu’à 1/250s car les rideaux restent ouverts deux fois plus longtemps. On peut ajuster le temps de pose de 1/8000s à 30s et le mode Bulb (B) permet de garder les rideaux ouverts aussi longtemps que le déclencheur est enfoncé.

Les ISO

Dans le temps de la photographie argentique, les ISO (ou ASA à l’époque) représentaient la sensibilité du film utilisé. Une fois le film dans l’appareil, pas moyen de changer les ISO. C’est un des gros avantages du numérique qui nous permet de passer de photos à l’intérieur d’une église à 1600 ISO et ensuite sortir à l’exstérieur et redescendre à 100 ISO. Comme pour le temps de pose, la relation est directe entre le chiffre et la quantité de lumière enregistrée par le capteur: deux fois plus de lumière à 200 ISO qu’à 100 ISO.

Par contre, plus on monte en ISO, plus la présence de bruit numérique est importante dans la photo (plus la photo sera granuleuse). C’était la même chose au temps des films. Les appareils récents gèrent de plus en plus efficacement le bruit en haut ISO.

Réciprocité

Quelle est l’importance de savoir tout ça? C’est pour trouver rapidement les valeurs réciproques. Il faut savoir qu’à ISO 100, 1/100s à f/16 est l’équivalent de 1/200s à f/11 ou 1/1600s à f/4. Voici quelques exemples:

– Vous êtes dans un endroit sombre et votre appareil vous donne une valeur de 1/4s à f/2,8 et ISO 100. Vous ne pouvez pas descendre plus bas que f/2,8 sur votre objectif et à 1/4s, les risques que la photo soit flou sont très grands. Vous voulez passez à 1/60s? Il faudra monter à 1600 ISO.

– Vous êtes dehors, à l’ombre et votre exposition correcte est de 1/800s à f/2,8 mais vous voulez utiliser un flash pour éclairer votre sujet. La vitesse synchro max avec le flash est de 1/200s ou 1/250s sur la plupart des appareils et donc, vous devez descendre sous cette valeur mais en conservant une bonne exposition de la lumière ambiante. De 1/800s à 1/200s, il y a +2 stops (1/800 – 1/400 – 1/200) donc vous devez réduire l’ouverture de 2 stops pour conserver la même exposition (f/2,8 – f/4 – f/5,6). Donc, 1/200s à f/5,6 donnera la même exposition que 1/800s à f/2,8 mais vous pourrez utiliser votre flash.

Conclusion

Une seule conclusion: apprenez vos valeurs d’ouverture de base et prenez le temps de bien comprendre les trois paramètres de l’exposition et leurs relations. Dans les prochaines semaines, je ferai une série sur l’utilisation du flash à l’extérieur. C’est très important de maîtriser ces notions avant car l’utilisation du flash ajoutera deux autres paramètres: la puissance du flash et la distance flash-sujet.

– Eric Côté, photographe de Sherbrooke en Estrie

2011/05/24 - 11:46

Annie - Merci Eric pour cet excellent article! Je le lis avec attention! Et mci pour les autres a venir avec le flash ,ca sera interessant ,j'en suis certaine!

2011/05/26 - 16:35

Julien - Merci Eric c,est tellement plus claire maintenant et plus façile. :)

2011/05/26 - 23:43

Emie - Très intéressant tes articles.. !! Lâche pas.. !! Ta passion transparait dans tout ce que tu fais ! Et ton talent ! ;o)

2011/05/27 - 00:22

Eric Côté - Merci Emie, Julien et Annie :)

2011/06/11 - 22:53

Karine - Merci Éric !! J'adore t'a façon d'expliquer les choses c'est simple et Claire il me Reste juste a faire des essais pour le maitriser !! Je suis toujours impatiente de voir t'es nouvelle Photo j'adore vraiment ce que tu fais ! Excellent travail !

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n