10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

Méthode de travail sans fil (WiFi Workflow)

C’est fou comme la technologie a évolué rapidement dans les dernières années. J’ai fait le passage de la photo argentique à la photo numérique en 2003, il y a moins de 10 ans. La qualité des nouveaux appareils photos est impressionnante et la rapidité de traitement de l’information est de plus en plus grande. Il est maintenant possible de transférer (sans fil) les photos de l’appareil photo à l’ordinateur ou à une tablette numérique directement lors de la prise de vue. Cet article vous présente une méthode de travail sans fil (WiFi workflow) et discute de l’utilité potentielle de cette méthode.

Matériel utilisé

  •  Appareil photo Olympus OM-D EM-5. C’est ma dernière acquisition et je vous en reparlerai plus longuement bientôt. Il est tout petit, léger mais offre une qualité d’image exceptionnelle. Il utilise les cartes SD ce qui est nécessaire pour cette méthode de travail (ou presque).
  • Une carte EyeFi. C’est une carte SD pouvant communiquer par réseau WiFi. Si aucun réseau n’est disponible, elle peut créer son propre réseau auquel l’iPad pourra se connecter. Si votre appareil n’accepte pas les cartes SD (5D Mark II par exemple), il y a des poignées WiFi (ou autres accessoires de ce genre) qui sont disponibles (malheureusement à des coûts très élevés).
  • Un iPad. J’utilise un iPad mais c’est probablement possible de le faire avec une tablette Androïd. Reste à voir si des logiciels sont disponibles pour faire les mêmes opérations.
  • Adobe Lightroom 4. C’est mon logiciel préféré pour cataloguer et retoucher les photos.
  • Photosmith. C’est une application pour iPad accompagné d’un module Lightroom (plugin).

Préparation

Il faut commencer par installer tous les logiciels: Photosmith sur l’iPad, son module dans Lightroom et le logiciel de la carte EyeFi. Il faut définir quelques options sur la carte EyeFi et on peut ensuite commencer à l’utiliser. Il suffit de suivre les procédures d’installation du logiciel et en quelques minutes, le tour est joué. Il y a aussi quelques éléments à changer dans les options du module de Photosmith et dans l’application pour iPad (voir ce lien et celui-ci).

La séance photo

Pour la séance photo, il suffit d’avoir l’application Photosmith ouverte sur le iPad et de procéder à la séance tout à fait normalement. Je recommande de régler l’appareil sur RAW + Small JPEG. Transférer les fichiers RAW sur le iPad est très long et demande aussi beaucoup d’espace. Les small JPEG (ou medium) sont beaucoup plus petits et donc beaucoup plus rapide à transférer. De toute façon, ils nous servent seulement à faire le tri des photos et non leur traitement.

Donc pendant la séance, les fichiers RAW + Small JPEG sont enregistrés sur la carte SD et le fichier JPEG est envoyé sans fil au iPad.

Après la séance photo

Les photos sont déjà toutes dans Photosmith sur le iPad. On peut alors faire le tri, créer des collections, noter les photos avec le système d’étoiles ou de couleurs, etc. On peut aussi faire la sélection (pick) ou le rejet des photos. Lorsqu’on est en mode plein écran, il y a une option d’avancement automatique qui permet de passer à la photo suivante dès qu’on a noté la photo. Cette option permet rapidement de faire le tour la séance.

Le logiciel permet aussi de modifier les données IPTC des fichiers (Titre, Description, Copyright, etc). Il est même possible de faire des « presets » avec ces données, ce qui permet d’ajouter rapidement des informations redondantes (copyright par exemple).

Photosmith permet de zoomer à 100% pour vérifier la netteté de la photo ou d’autres détails afin de faire une bonne sélection.

Synchroniser avec Lightroom

La dernière étape est la synchronisation avec Lightroom. En arrivant à votre poste de travail, insérez votre carte dans votre lecteur et importez vos photos RAW dans Lightroom comme vous le faites habituellement. Lorsque tout est transféré, ouvrez Photosmith sur votre iPad et cliquez sur le bouton de synchronisation. Toutes les informations et le classement effectué sur le iPad apparaîtront dans Lightroom. C’est aussi simple que ça.

Oui mais pourquoi?

Quelle est l’utilité de cette méthode?

  • Si vous êtes comme moi, vous passez probablement beaucoup trop de temps devant votre ordinateur. J’aime bien l’idée de faire la sélection et le classement de mes photos en étant confortablement assis sur mon divan, en sirotant un café ou un verre de vin.
  • Lors d’un voyage, on peut déjà classer nos photos sans avoir besoin de traîner un ordinateur portable.
  • Dans une séance commerciale (photo culinaire ou de produits par exemple), le client ou son représentant peut être confortablement assis dans un fauteuil et faire la sélection des photos directement pendant la séance. C’est aussi plus rapide et facile de s’adapter si le concept n’est pas tout à fait à son goût.
  • Ça facilite le travail d’équipe avec le styliste, le directeur photo, l’éditeur, etc.
  • Le photographe peut évaluer rapidement son travail en fin de séance et voir si il lui manque des poses ou autre chose.

Il y a probablement d’autres facteurs auxquels je n’ai pas pensé mais ça vous donne une idée de l’utilité potentielle de cette méthode de travail sans fil.

2012/09/14 - 18:48

Biraud - Globalement l interet premier serai pour les photographes sportifs ou d information, de publier en quasi direct leurs shoots, ou encore de les sauvegarder à distance, ou pouvoir à loisir effacer la carte de temps à autre. Si c est juste pour les transferer temporairement avant de les renvoyer une deuxieme fois dans un logiciel lightroom ou camera raw je ne vois pas trop l interet personnellement .

2012/09/14 - 19:15

Eric - C’est en effet intéressant en photo sportive ou en information.

L’intérêt, c’est de pouvoir commencer le tri directement sur le terrain. Comme tout se sYnchronise ensuite avec LR, c’est du temps de moins passé devant l’ordi. L’elimination et la selection des photos pour un contrat est une partie importante et souvent longue. Si on peut en faire une partie directement sur place, ou dans les transports en commun, ou en prenant une bouchée dans un café après la séance,… C’est très intéressant selon moi.

Une autre avenue: en photo de mariage, le photographe pourrait faire une sélection de photos de la journée et présenter un diaporama lors du souper. Tout ça peut se faire à partir d’un ordinateur portable mais le iPad est tellement plus petit et léger.

2012/09/15 - 16:24

Florian - C’est en effet une bonne méthode mais qui marche très peu sur reflex…la cage de carte SD ou CF etant en métal la portée est vraiment ridicule! Sinon y’a les grip Canon ou Nikon qui permettent pour 1000$ de faire pareil ;-) mais vu le prix!

Sinon franchement shooter en studio ou en culinaire avec le PC pour l’affichage des photos c’est super et bcp mieux que l’ecran ridicule du 7D ;-)

J’ai fais moi même un montage sur mon 7D pour etre en wireless usb; j’ai le déport des commandes de l’EOS, et lightroom en biblio dynamique qui track le folder des photos. Ca marche nickel jusq’à 10metres pas plus.

J’ai des photos du montage si vous le souhaitez (prix de revient -50€)

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n