10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

Quatre mois avec l’Olympus OM-D

Olympus OM-D E-M5

English version of this post is available here: http://www.mirrorlessjourney.com/blog/2014/9/four-months-with-the-om-d

Ça fait déjà quatre mois que je me suis procuré un Olympus OM-D E-M5. Je ne veux pas vendre le punch tout de suite mais je l’adore.

Pourquoi l’achat de cet appareil? À la fin de la saison de mariage, j’étais vraiment tanné de transporter 15kg sur mon dos pour le travail. Quand je sortais en famille, j’avais pas mal de poids aussi car j’apportais habituellement mon 5D Mark II, mon 35mm et mon 70-200mm (ou mon 85mm). Je n’ai pas pesé mon sac « léger » mais ça fait tout de même pas mal de kilos à trimbaler et mon dos a vu de meilleurs jours. J’étais franchement tanné et fatigué de transporter tout ça. Je voyais mon mariage arriver à grands pas et je ne me voyais pas amener 8-10kg d’équipement en voyage de noces, surtout que nous avions prévu faire beaucoup de randonnée.

Ça faisait longtemps que je regardais les appareils photos plus légers et plus compacts. J’avais un oeil sur le Fuji X-100 mais les problèmes d’autofocus lents me rebutaient un peu (pas pratique avec 3 enfants qui bougent). Le Nikon J1 ou V1? Capteur trop petit selon moi. Sony Nex? Je n’aimais pas le design. Mais du côté d’Olympus, j’adorais tout de l’OM-D. Je me suis mis à lire tout ce que je pouvais trouver sur internet et je me suis évidemment créé un besoin. C’était cet appareil qu’il me fallait. J’en ai donc fait l’achat quelques semaines avant mon mariage et je l’ai même utilisé un peu dans mon dernier mariage de la saison.

Équipement

Voici ce que j’ai en ce moment:

  • Olympus OM-D E-M5
  • Olympus M.Zuiko 12-50mm f/3,5-6,3 (équivalent 24-100mm)
  • Panasonic 20mm f/1,7 (équivalent 40mm)
  • Olympus M.Zuiko 45mm f/1,8 (équivalent 90mm)
  • Flash FL-600R

En gros, les objectifs sont de superbe qualité avec un piqué très bon sur le zoom et excellent sur les fixes. Il y a un peu d’aberration chromatique avec le 20mm mais facilement correctible dans Lightroom. C’est mon objectif préféré pour le Lifestyle et pour les sorties en famille. Le zoom 12-50 et le boîtier sont tropicalisés et ont été mis à rude épreuve durant mon voyage. Une vague a frappé l’appareil et comme l’eau de mer est un des pires ennemis des appareil-photos, je l’ai rincé sous le robinet à l’eau courante. J’avais vu des gens filmer des chutes d’eau avec cet appareil avant alors j’étais en confiance. Je n’ai eu aucun problème par la suite et tout fonctionne à merveille, 3 mois et demi après l’incident. Le zoom a aussi un mode macro. Il se retrouve alors bloqué à 86mm et il permet un grossissement de 0.72x ce qui n’est pas tout à fait une vraie macro qui permet de faire du 1:1. L’autofocus est très rapide sur les deux objectifs Olympus mais moyen sur le Panasonic. Par contre, dans tous les cas, l’autofocus est très précis. Le 45mm est mon objectif de prédilection pour le portrait. Avec une focale équivalente à 90mm (plein format), c’est un objectif qui ne déforme pas la personne. Le bokeh est très beau également.

2AXIS-IS-versus-5AXIS-IS_en

Compositionnon-intéressante en raison de la présence de la structure en bois qui bloquait mon chemin mais Temps de pose de 0,8sec à main levée pour vous donner une idée du système de stabilisation interne de l

Composition non-intéressante en raison de la présence de la structure en bois qui bloquait mon chemin mais Temps de pose de 0,8sec à main levée pour vous donner une idée du système de stabilisation interne de l’OM-D.

Le système de stabilisation interne de l’OM-D est révolutionnaire. Il stabilise sur 5 axes et comme c’est un système qui est dans l’appareil, il est actif peu importe l’objectif utilisé. Ça m’a permis de réaliser des photos à des temps de pose très lents à main levée. L’exemple ci-contre a été pris à 0,8sec de temps de pose sans trépied. Les JPEG produits par l’appareil sont superbes. Les couleurs sont très bien rendues. J’utilise le mode RAW+JPEG sur l’Olympus pour pouvoir transférer les JPEG sur ma tablette en temps réel avec une carte EyeFi. Ça me permet de voir le résultat rapidement et de publier quelques photos sur un blog ou sur Facebook quand je suis en déplacement.

Le système de flash est très intéressant. L’OM-D vient avec un tout petit flash qui peut agir comme contrôleur. L’appareil peut communiquer à distance avec le flash externe (FL-600R) et le contrôler en TTL ou en manuel directement sur l’écran de l’appareil-photo. Il permet aussi d’utiliser le flash avec une vitesse plus rapide que la vitesse synchro de l’appareil (mode FP). C’est un système comparable au CLS de Nikon. Il permet de contrôler 3 groupes sur 4 canaux. Le flash externe a aussi un mode d’éclairage continu par DEL. Le seul défaut? C’est un système par infra-rouge au lieu d’ondes radio donc il doit y avoir un accès visuel direct entre l’appareil et le flash.

En pratique

La prise en main de l’OM-D est presque parfaite pour moi. Je n’ai pas de grosses mains alors je suis à l’aise mais il y a une poignée avec pile qui se vend pour avoir une meilleure prise. Le seul point négatif c’est que les boutons sont petits. Ils sont bien situés mais j’ai toujours un peu de difficultés à appuyer sur le bouton « play » pour revoir les photos. Presque tous les boutons sont configurables. L’écran mobile est très pratique pour prendre des photos près du sol ou au-dessus de la tête. Le viseur électronique (EVF) est excellent mais j’ai dû le régler sur 120 ips car à 30, il y avait un « lag » que je n’aimais pas.

En voyage

Je sais bien qu’il n’y a pas d’appareil photo parfait mais pour moi, l’OM-D est ce qui s’approche le plus de la perfection: léger, qualité d’image, discrétion, performances en faible lumière, autofocus rapide et précis, … Je l’adore. J’ai fait deux voyages avec cet appareil: mon voyage de noces au début octobre et une fin de semaine à Jay Peak en novembre.

En voyage de noces, nous avons fait beaucoup de randonnée à Acadia National Park dans le Maine. C’est tellement agréable de voyager léger, surtout quand vous faites entre 4 et 6 heures de randonnée par jour. J’ai utilisé presque exclusivement le 12-50mm pour sa grande polyvalence. Si j’avais eu un 12mm fixe, c’est peut-être lui que j’aurais utilisé mais de toute façon, comme vous pouvez le voir ci-dessous, ce zoom offre une excellente qualité d’image. Les couleurs sont riches et bien rendues. Les contrastes sont très bons aussi. Il y a une motorisation sur le zoom (pour zoom-in et zoom-out) mais je ne l’ai pas utilisée. J’imagine qu’ils ont mis cette fonction surtout pour la vidéo mais je ne suis pas un fan du zoom-in/out en vidéo non plus. Nous avons passé une journée à Portland, ME, et la combinaison idéale pour cette journée était OM-D + 20mm.

Pour le voyage à Jay Peak, c’était génial. Je n’aurais jamais apporté le 5D Mark II aux glissades d’eau. J’aurais attiré beaucoup trop l’attention et probablement quelques regards réprobateurs de gens qui ont la paranoïa facile. Peut-être même des problèmes avec la sécurité. Avec l’OM-D? J’ai passé complètement inaperçu et ça m’a permis de prendre de superbes photos et des petits vidéos des enfants. J’ai principalement utilisé le 20mm et le 45mm. J’ai travaillé pas mal à contre-jour sans aucun problème d’auto-focus ou de flare non-contrôlé. J’utilisais une carte EyeFi lors de ce voyage et les JPEG (je shoot en RAW+JPEG) se transféraient automatiquement sur ma tablette Nexus 7. Quand les enfants étaient couchés, je pouvais faire le tri et en publier quelques-unes.

En famille

Encore une fois, le poids et la discrétion font la différence ici. J’aime bien prendre des photos dans nos sorties au resto ou au parc. Le système de stabilisation interne et les bonnes performances en hauts ISO aident beaucoup lors des sorties au resto où la lumière n’est pas toujours idéale. On ne peut pas toujours être assis à côté d’une immense fenêtre. Comme j’aime beaucoup la photographie culinaire, j’ai tendance à photographier les assiettes et c’est beaucoup plus discret avec l’OM-D + 20mm qu’avec le 5D Mark II + 35mm. L’écran inclinable permet de prendre des photos sans que personne ne s’en aperçoive et la légèreté de l’appareil permet facilement de l’opérer à une main.

3200 ISO à IMAX dans le Vieux Port de Montréal

3200 ISO à IMAX dans le Vieux Port de Montréal

La balance des blancs automatique est vraiment très bonne sur cet appareil-photo et j’ai donc tendance à utiliser ce mode pour la plupart des situations. J’ai aussi tendance à laisser l’appareil en auto-ISO et la plupart du temps, je shoot en priorité à l’ouverture. Évidemment, avec les enfants, ce n’est pas toujours une bonne idée car ils peuvent bouger très vite et comme l’appareil favorise un ISO le moins élevé possible, on se retrouve souvent avec des temps de poses de 1/40ème ou 1/50ème de secondes avec le 20mm. C’est donc le temps de passer en mode priorité à la vitesse ou bien de régler les ISO manuellement sur une valeur plus élevée (ou bien tout simplement d’utiliser le mode manuel). Comme on voit le résultat en temps réel, sur l’écran ou dans le viseur, l’utilisation du mode manuel est vraiment très simple, même pour un photographe qui débute. La possibilité d’afficher en temps réel l’histogramme aide beaucoup également. Quand la lumière varie beaucoup (partiellement nuageux par exemple), je priorise toujours un mode semi-automatique pour la prise de vue avec des enfants qui jouent. C’est toujours plate de rater une superbe expression ou une pirouette parce qu’on est en train de changer l’ouverture ou le temps de pose.

om-d-article-2-4 À L Fatigué mais adorable ce matin.

Je n’ai pas eu l’occasion de tester l’auto-focus en continu en mode prédictif (tracking) et plusieurs sites disent que c’est une faiblesse de l’appareil. Venant du 5D Mark II, ça ne fera pas une grosse différence car c’était loin d’être sa force.

Au travail

J’ai fait un contrat commercial avec Café Dépôt en utilisant exclusivement l’OM-D. Il fallait prendre en photo trois montages avec des cafés ou des tisanes. Pendant que je photographiais, le directeur artistique de l’agence de pub et la cliente étaient assis confortablement dans le divan à regarder les images qui s’affichaient immédiatement sur la tablette grâce à la carte EyeFi. J’avais tout de même sorti le 5D Mark II et le 24-105L et pris quelques photos au début pour montrer le matériel. J’avais une petite crainte sur sa réaction si je sortais uniquement mon petit OM-D. Mais finalement, ils n’ont eu aucune réaction lorsque j’ai utilisé cet appareil pour la séance. Ils savaient que je savais ce que je faisais.

Contrat commercial pour Café-Dépôt

Contrat commercial pour Café-Dépôt

Je l’ai utilisé comme second boîtier dans deux mariages aussi. J’aurais encore une crainte face à la réaction des clients ou des invités si j’utilisais deux OM-D en mariage au lieu du « gros kit ». Je sais que c’est ridicule comme crainte mais la photographie de mariage est tout de même un domaine particulier. Il y a souvent des invités qui nous nuisent lors des mariages car ils sont plus occupés à prendre des photos qu’à suivre la cérémonie. De plus en plus d’invités sont très bien équipés maintenant. Mais en général, quand ils voient un gros boîtier avec un 70-200 f/2,8L, ils savent que vous êtes le photographe officiel et essaient de se faire plus discret (quoique certains ne comprendront jamais ce qu’est la discrétion). Au niveau des résultats, je n’aurais aucun problème à faire des mariages avec deux OM-D avec l’ajout de quelques objectifs mais je crois qu’il reste de l’éducation à faire avant d’en arriver là.

Encore le OM-D avec le kit lens en mode macro. 1/100s, f/6, ISO

Pour les séances en studio,j’utilise un ou l’autre. En éclairage continu, je vais préférer l’OM-D qui élimine un peu la barrière entre le modèle et moi. Il est tout petit alors je ne me cache pas derrière. Par contre, au flash, je préfères le 5D Mark II. La raison est très simple: l’OM-D affiche l’image « LIVE » ce qui veut dire que c’est très sombre jusqu’au déclenchement du flash tandis qu’avec le 5D Mark II, on voit l’image à travers le viseur optique avec l’objectif complètement ouvert (le diaphragme se ferme seulement lors de l’appui sur le déclencheur).

Ma belle cocotte quand je lui demande de prendre un air plus sé Deux autres de Raphaël. Je le trouve juste trop beau alors je v

En lumière naturelle, j’ai maintenant une préférence pour l’OM-D car je n’ai pas besoin de visionner les images après la prise de vue. Je peux afficher l’histogramme directement dans le viseur AVANT de prendre la photo donc j’ajuste mon temps de pose et mon ouverture et j’ai l’effet en temps réel. Je peux aussi passer en mode vidéo immédiatement en appuyant sur le bouton d’enregistrement au lieu du déclencheur. Dans la prochaine année, je veux explorer les séances hybrides photo/vidéo. Par contre, la profondeur de champs est plus grande avec l’OM-D par rapport au 5D Mark II. Ce n’est pas grave en plan rapproché mais il y a une bonne différence sur un plan plus large. Il faudra passer à une longueur focale plus longue pour bien détacher le sujet de l’arrière plan. Ça devient par contre un avantage si on fait un portrait avec un superbe paysage et qu’on désire obtenir un focus à l’infini. On a alors moins besoin de fermer l’ouverture et on évite alors les problèmes de diffraction rencontrés à f/22 ou même parfois f/16.

Véronique et Jacob :)

Photographie culinaire

J’adore la photographie culinaire (et j’adore manger). L’OM-D est mon appareil-photo préféré pour ce type de travail. Si je faisais de la macrophotographie, ce le serait aussi pour la même raison: la profondeur de champs qui est plus grande pour la même ouverture par rapport au 5D Mark II. Dès qu’on s’approche du sujet à photographier, la profondeur de champs diminue rapidement. En photographie culinaire, j’aime évidemment avoir une petite profondeur de champs pour bien des sujets mais il y a petit et petit. Il faut quand même avoir une bonne partie du sujet principal au focus. Si j’ouvre à f/4 avec l’OM-D, j’aurai une profondeur de champs comparable à f/8 sur le 5D Mark II.

L’autre avantage majeur est la présence de l’histogramme en temps réel. On ne peut pas se fier au posemètre intégré de l’appareil-photo en photographie culinaire. Le fait de photographier souvent à contre-jour, d’avoir parfois des aliments très foncés sur des surfaces blanches ou autres combinaisons, etc, vient fausser l’évaluation de l’exposition par l’appareil-photo. Bien comprendre l’histogramme et modifier l’exposition en fonction de celui-ci facilite beaucoup la tâche.

Conclusion

Comme je le disais au début de l’article, j’adore cet appareil-photo.

Ce que j’aime:

  • sa prise en main
  • sa légèreté
  • sa discrétion
  • son système de stabilisation interne
  • la qualité des objectifs
  • les bonnes performances en ISO élevés
  • le système de contrôle à distance du flash (TTL, Auto, Manuel, 3 groupes différents)
  • la qualité des images produites

Ce que j’aime moins:

  • Certains boutons sont petits
  • Le système de menu demande une période d’adaptation (mais c’est surtout dû au fait que je suis sur Canon depuis 10 ans)
  • La durée trop courte des piles
  • Le système de communication avec le flash externe est par infrarouges au lieu de liaison radio

Ce que j’aime le plus, c’est l’élimination d’une barrière supplémentaire entre le client et moi. Avec le Canon, j’ai la fâcheuse habitude de vérifier souvent sur l’écran après avoir pris quelques photos. Le problème avec ça c’est qu’à chaque fois qu’on prend un temps d’arrêt pour regarder la photo précédente sur l’écran, on perd le contact avec le client. Avec l’OM-D, comme je vois le résultat sur l’écran ou dans le viseur AVANT de prendre la photo, je n’ai pas à vérifier après avoir appuyé sur le déclencheur. Je peux donc continuer à discuter avec mon client et l’amener où je veux. J’avoue cependant qu’il me reste encore du chemin à faire à ce niveau car les vieilles habitudes sont tenaces.

Est-ce que je suis prêt à vendre tout mon équipement Canon pour utiliser uniquement l’Olympus? Bien franchement, c’est très tentant. Je crois que je serais prêt à le faire mais je ne suis pas certain que les clients sont prêts, surtout en mariage. En photographie, comme dans bien des domaines, il y a toujours la mentalité du « bigger is better ». J’admet tout de même avoir eu cette phase et j’ai parfois des rechutes. Il y a donc une évolution et une éducation qui devront se faire. De mon côté, c’est maintenant l’appareil que j’utilise exclusivement pour mes projets personnels et je l’utiliserai de plus en plus dans mes contrats professionnels. Après tout, ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe et ce qui compte avant tout, c’est le résultat final.

Matériel utilisé

2013/01/21 - 12:04

Stéphane Evo - Bonjour,

Superbe article. Merci d’avoir partagé vos impressions sur cet appareil. Niveau discrétion et sensation, il me rappelle mon Panasonic GH1, vieillissant, et certainement moins qualitatif.
Pour cela l’OM-D me fait de l’oeil.
Bravo pour vos photo , car comme vous le dites si bien, ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe.
Merci d’avoir pris le temps d’avoir écrit cet article.

Stéphane.

2013/01/21 - 20:34

En voyage avec l’Olympus OM-D E-M5 » Blog de Eric Côté, photographe - […] EDITION 21 janvier 2013: Une suite de cet article: http://blog.ericcote.net/2013/01/quatre-mois-avec-lolympus-om-d/ […]

2013/01/26 - 11:39

Alain Wong - Bien dit, Éric. Je fais de la vidéo avec un Panasonic GH2, et il y a encore de l’éducation à faire de ce côté là aussi.

Beaucoup de gens préfèrent voir des grosses caméras, ou au moins un 5D MKii, alors quand ils voient la petite GH2, ils se disent qu’ils auraient pu le faire eux même.

Ce qui m’aide, c’est avoir l’équipement de support, lumières + micro + moniteur etc…

J’ai hâte d’acheter une OMD pour la photo! J’ai utilisé qq primes (20mm, 45mm) qui bénéficieraient de la stabilisation in-body.

2013/01/29 - 18:18

Jack - Bravo pour votre article, belle démonstration sur le niveau technique atteint pour toute une nouvelle gamme de produit du marché, et sur les capacités de ces équipements à permettre de conserver le contact avec le sujet et d’eviter une intrusion trop importante lors de certaines scènes. Mais comme vous le dites très bien aussi, toute une éducation est à refaire.
Encore bravo.

2013/02/07 - 06:26

Nicola Muscatiello - Merci Eric tres intéressant je suis un photographe (Italien) qui travail avec Canon markII e je possède aussi Olympus E3 avec beaucoup d’objectifs Pro et je suis très intéressé au boitier OMD5 je pense acheter l’ OMD 5 tu m’as convaincu.
Avec les Canon MarkII je fais beaucoup de video je suis curieux de voir le video de l’ OMD .
Nicolas

2013/02/09 - 02:58

Giorgio Fossati - Complimenti, sono un fotografo OLYMPUS Italiano che lavora da sempre con OLYMPUS ( usando senza preclusioni ottiche Top Pro Zuiko, Hasselblad, e Voigtlander ), scatto anche io fotografie molto particolari e vedo con piacere che anche tu utilizzi al meglio il futuro della fotografia ( e cioè il QuattroTerzi OLYMPUS ). In bozza al lupo! E continua così! Ti abbraccio sei grande!

2013/02/10 - 22:22

Olympus OM-D, un appareil pour les pros ? | Contexte Photo | Le Bloc-Notes d'un photographe - […] témoignage intéressant du photographe Eric Côté sur l’utilisation d’un boîtier Olympus OM-D E-M5 dans son quotidien de photographe de […]

2013/02/24 - 14:43

Lafcadio - L’OM-D a manifestement beaucoup de qualités, mais il me semble que les images font très « électroniques », beaucoup plus en tout cas que celles prises avec des fuji X, non ?

2013/02/24 - 16:29

Eric - Non :-P

2013/03/05 - 16:19

Sébastien Brault - Merci pour ce retour d’expérience très complet. Je pense sérieusement à investir dans un e-m5 moi même et éventuellement partir sur un M.Zuiko 12-150mm qui couvrirait un spectre d’utilisation plus large. A part le fait qu’il soit tropicalisé, qu’est-ce qui vous a fait partir plutôt sur le 12-50 ? Le 12-150 semble bien noté sur DPReview.
Merci.

2013/03/05 - 17:06

Eric - Je ne suis pas friand des super-zoom de 10x et plus. On perds généralement beaucoup de qualité dans les extrémités et ils sont souvent très lents. J’ai pris le 12-50 car il venait avec, il était tout de même d’une qualité acceptable, il était tropicalisé et il permettait de faire un peu de macro (même si pas 1:1). J’aime bien le 24-105L de Canon en studio alors je me retrouve avec un zoom équivalent. Je l’ai justement testé en studio hier et le résultat est bon. Le piqué n’est pas aussi bon que le 24-105L mais le résultat est tout de même parfaitement acceptable et je ne suis pas sûr qu’un non-initié pourrait faire la différence. L’avantage des super-zooms est leur polyvalence mais il faut se rappeler qu’on perd généralement en qualité d’image. Je ne connais pas le 12-150 alors je ne peux malheureusement pas t’en parler.

2013/03/07 - 07:17

Sébastien Brault - Merci pour votre réponse. Pour info le test du 14-150 sur DPReview : http://www.dpreview.com/lensreviews/olympus_m_14-150_4-5p6_o20/
Je n’ai pas encore finalisé mon choix.

2013/03/14 - 10:32

mimstyle - Super impressions merci !

Cela fait 8 mois que je l’utilise avec le 35-100mm f/2.8 et le 25mm f/1.4, je me suis séparé du 45mm f/1.8 pas satisfaisant …

Et le fl-600r qui fonctionne à la perfection !

J’aime mon OM-D j’étais passionné de la photos ça fait des années et maintenant j’en suis devenu amoureux grâce à lui hahaha

2013/03/17 - 10:38

Stephane G - Moi j’ai finalement pris la decision de vendre mon Nikon D7000 & la Tamron 17-50 2.8 pour passer au om-d

J’ai vraiment été décus des nikon mirrorless et avec Olympus je vais retrouver la qualité ET la légereté que j’ai de besoin pour le trekking

Merci de ton article

2013/04/10 - 07:12

Lindsay Dobson - An excellent and informative article – thank you Eric. As you know I too have adopted the OMD system as my main professional camera of choice – and I’m enjoying it. It’s hard to find fault with the camera or the excellent lenses, in fact the OMD is the only camera I’ve owned which satisfies all of my needs. It’s a great professional tool and and also a small high performing system for travel and personal work. I think your photographs are absolutely stunning! Kind regards, Lindsay.

2013/04/10 - 08:02

Eric - Thank you Lindsay. The more I use it, the more I love it :-)

2013/04/10 - 16:44

Laurent Crusson - Cent fois merci pour votre article Eric. Un excellent travail. Magnifique.

Depuis un mois, je n’arrive pas à me décider sur l’achat de mon premier (vrai) appareil photo numérique. Au commencement, Le Nikon D7000 me parlait bien. Bien d’autres de la même marque par la suite///
Pour vous dire que mon choix d’achat se portait principalement et uniquement sur du reflex Nikon, jusqu’à ce que je tombe nez à nez sur votre article, après qu’un ami, pas plus tard qu’hier, m’ait conseillé de jeter un coup d’oeil sur le Fuji X 100 : ce Fuji X-100 qui m’amène vers vous aujourd’hui ! ;-)

Vous m’avez convaincu sur ma future acquisition : ce sera l’Olympus OM-D EM-5.

Retro comme j’aime, Performant, Resistant, et Discret sans trop de discrétion : ce qu’il faut.

Merci Beaucoup Eric.

2013/05/21 - 09:08

Samir - Salut Eric,

J’envisageais sérieusement de me tourner vers les mirrorless et ton article très complet motives beaucoup !

Si mon budget me le permets je passerais sur un Olympus OM-D en backup de mon équipement Nikon :)

2013/05/27 - 15:21

Philmouss - merci pour cet excellent article. Je crois qu’il me décide de lâcher mon gros 5d mk ii qui dort trop souvent dans son sac.

2013/06/19 - 07:51

Marcus - Bonjour Eric! Meilleures salutations de Lyon, France!

Possesseur d’un OMD EM5 depuis près d’un an, je tombe par hasard sur votre article.
Ce dernier résume très bien de ce que je pense de cet appareil, à quelques nuances près!

L’OMD est mon premier véritable appareil photo. Avant j’ai eu un compact Sony de 3M de pixels (bof) puis je subtilisais le Panasonic Tz5 de ma copine.
Peu de temps avant d’avoir mon OMD j’ai eu un Fuji X10 qui m’a bluffé sur son rendu des photos : un traitement des JPG inégalé à mon avis (couleurs, contraste).

Je suis très content de mon OMD, je l’ai tout le temps avec moi, je dispose du 12mm, du 20mm, du 45mm, du 60mm et du 75mm. J’expérimente beaucoup, j’essaie plein de choses.

Vous l’aurez compris, je suis un amateur enthousiaste.
Pourtant, malgré mon inexpérience je remarque des lacunes que je ne vois pas sur les appareils reflex experts :

le vrai 100 iso,
le 1/8000eme,
un système pratique pour faire du bracketing,
un seul slot SD,
un EVF encore un peu petit,
la mise au point auto dans les choux quand il fait sombre,
du banding avec le 20mm f/1.7 au-dessus de 1600 isos,
un focus tracking pas terrible,
quelques raffinements que l’on peut trouver dans les firmwares Magic Lantern pour reflex Canon,
les boutons trop petits!

Le nouvel appareil E-P5 semble corriger les trois premiers défauts, le prochain Olympus devrait corriger le reste!

Si l’OMD est un appareil formidable, nul doute que le prochain Olympus deviendra l’équivalent des reflex de maintenant!

2013/06/19 - 20:53

Eric - Bien d’accord pour le ISO 100, le 1/8000s et le EVF qui est un peu petit.

Par contre, les deux cartes dans un appareil, c’est encore loin d’être la norme et je ne pense pas qu’on le voit dans un micro-4/3. C’est un compromis avec lequel je n’ai aucun problème. Ajouter une carte augmenterait la grosseur du boîtier et va donc un peu à l’opposer de ce qu’on recherche ici (plus petit et plus léger). Pour la mise au point en faible lumière, l’OM-D se débrouille plutôt bien (selon l’objectif évidemment). Il se débrouille même mieux que mon 5D Mark II. Idem pour le focus tracking (et le focus en général) qui est pas mal déficient sur le 5DII. C’est d’ailleurs une des améliorations du 5DIII. Le problème de banding du 20mm est vraiment problématique quoique dans mon cas, le problème se fait sentir au-dessus de 3200 ISO. C’est donc un gros problème en photographie de spectacle ou pour les soirées.

Il y a par contre beaucoup de choses présentes dans l’OM-D et absente des réflex haut de gamme: Le système de stabilisation (IBIS), L’affichage de l’histogramme en temps réel dans le viseur, le passage instantané au mode vidéo, etc.

En photo, c’est toujours une question de compromis. Il faut voir avec lesquels on peut vivre. :)

2013/07/29 - 09:45

Gilles - Merci Eric de partager ton expérience avec l’OM-D ! J’attends avec impatience le nouveau modèle :)

2013/08/24 - 17:07

Claire - Excellent article ! J’ai passé la soirée à chercher des infos sur cet appareil car il me tente bien à défaut du mark ii et j’avoue que c’était ce qu’il me fallait. Résultat : je crois que je vais craquer ! Vous apportez toutes les infos nécessaires et il est vrai que ce n’est pas parce qu’on dit que le mark ii (et maintenant le mark iii) est la rolls qu’un appareil plus modeste ne peut pas procurer les mêmes résultats voire meilleurs. Je voyage énormément et avec le mark ii sur l’épaule seulement pour un weekend, je me suis retrouvée avec un mal de dos coriace ! Donc le poids est réellement ma première condition. Pour ce qui est de la qualité, je suis très contente d’avoir pu voir des exemples sur cette page. Photos très réussies !

Encore merci pour cet article complet et satisfaisant qui contrairement aux sites « officiels » fait la part des choses et place l’appareil photo dans des contextes : voyage, famille, travail, etc.

Mon choix est fait !

Bonne continuation.

2013/09/07 - 16:24

CHAUVEAU JACQUES - Bonjour Eric

J aimerai savoir le réglage qu il faut effectuer au niveau du viseur pour passer de 30 ips a 120 ips.
Amicalement
Jacques

2013/09/08 - 01:49

Stéphane - Bonjour,

Je découvre à peine cet article…
Merci beaucoup pour ce retour très détaillé avec toutes ces belles images d’illustration.

Equipé en Canon 7D + bons objectif, le passage au m4/3 me tente.
Par contre, je lis ici une personne l’utilisant avec le 30-100 f2.8 qui pourtant, ne semble pas avoir la même monture… J’imagine qu’il doit falloir utiliser une bague adaptatrice pour l’utiliser, moyennant une perte de qualité ?

Mon pb est que je fais principalement de la photo « qui bouge », beaucoup de photo de danse en environnement sombre.
J’utilise donc exclusivement en canon le mode Ai-Servo pour le suivi avec choix manuel du collimateur.
J’ai peur que pour ce job, l’Olympus ne soit pas à la hauteur…

De plus, les ISO sont souvent bloqués à 1600, et même si le 7D n’est pas au top dans les hauts ISO, j’ai peur de perdre encore avec un M5 (et le successeur annoncé ne semble pas avoir fait un bon en avant sur ce point-là)

Bref, j’ai l’impression qu’en dehors d’un passage au reflex plein format, pour mon type de photos, point de salut !
A voir les prochains mirrorless plein format annoncés…

Vos avis seront les bienvenus :)
Merci

2013/09/08 - 12:02

Eric - Bonjour Jacques,

Menu J – Built-In EVF et ensuite option Frame Rate sur High.

2013/09/08 - 12:10

Eric - Bonjour Stéphane,

Ce n’est pas le 30-100 mais plutôt le 35-100 f/2,8 de Panasonic et oui, il a une monture micro 4/3. Tous les objectifs Panasonic m43 fonctionne sur l’OM-D comme ceux d’Olympus fonctionneront avec les appareils Panasonic (comme le GH-3 par exemple). Donc pas besoin de bague d’adaptation.

Pour la photo de danse, je n’ai pas eu vraiment de problème car en général, les danseurs se déplacent sur le même plan par rapport à toi, contrairement aux cyclistes par exemple qui se déplacent dans un axe qui vient directement vers toi. Pour la photo sportive, je ne recommande pas le E-M5 mais par contre, le E-M1 qui va être annoncé cette semaine semble régler ce problème en ayant un système autofocus PDAF directement sur le capteur. Ça reste à voir dans les prochains jours.

Pour les ISO, l’OM-D E-M5 est de beaucoup supérieur au 7D. Il y a une différence d’environ 2/3 de stops avec mon 5D Mark II donc une photo à 3200 ISO sur le Mark II me donne à peu près le même bruit qu’à 2000ISO sur le E-M5. Le 7D est très loin derrière à ce niveau.

Si tu veux voir quelques photos de danse avec l’OM-D, envoie-moi un message perso et je te montrerai une galerie.

2013/09/09 - 16:59

Phil - Bonjour,
je viens d’acquérir l’OM D mais j’ai eu des problèmes a l’utilisation de la vidéo. Lorsque je filme en condition ensoleillée, j’ai une sorte d’effet de scintillement, comme si l’appareil recalculait à chaque instant l’intensité de la lumière et essayait de la corriger. du coup c’est assez gênant.
Avez vous rencontré ce problème ?
Merci

2013/09/09 - 17:41

Eric - Oui, c’est un problème que j’ai rencontré. Il faut filmer en manuel car sinon, l’appareil recalcule toujours l’exposition et fait des changements rapidement. C’est ce qui explique le problème.

2013/09/10 - 16:37

phil - Merci pour l’info, mais du coup pas trop évident de filmer en manuel.

2013/10/10 - 13:56

Vérina - J’avais déjà lu ton article une fois. Et comme je considère de plus en plus l’OM-D, je suis venue le relire. Ça solidifie ma décision. Merci pour ce partage Eric!
Également, je me demandais: que penses-tu de l’E-M1 ?

2013/10/10 - 14:50

Eric - Ça semble être un excellent appareil. De beaux ajouts et une ergonomie améliorée.

2013/10/10 - 21:44

François Gagnon Président des RVPR - Bonjour Éric,
c’est un plaisir de savoir que tu te joins au adepte des utilisateur de Olympus 0M-D. J’en ai un depuis le printemps et je l’adore aussi. J’ai été un utilisateur d’un Olympus OM-1 pendant 29 ans et je suis heureux qu’après quelques années difficiles pour Olympus, de l’argentique au numérique, ils reviennent en force avec ce modèle. Pas encore parfait, mais tellement plus agréable à manipuler et à transporter que mon D200 de Nikon. Je l’appelait, ma roche tellement je le trouvait lourd. Vive la légèreté et la qualité optique Olympus.
Ce fut un réel plaisir et un grand succès d’exposer ton travail cet été et je te souhaite un bon Zoom photo festival.
A bientôt j’espère.

François Gagnon, président des Rendez-vous photo du Richelieu

2013/10/19 - 22:59

Yan - Eric

Tu dis  » La raison est très simple: l’OM-D affiche l’image “LIVE” ce qui veut dire que c’est très sombre jusqu’au déclenchement du flash tandis qu’avec le 5D Mark II…  »

Et bien non au contraire laisse moi t’apprendre qu’il est possible de voir très bien avec le EVF quand c’est sombre avec des flash studio.

Il suffit d’aller dans le menu D et a Extend. LV tu le met à ON

Voilà le tour est joué, essaye le ? Tu voit même plus clair que dans un DSLR.

Je travaille, uniquement, avec le EM-5 depuis 1 ans et demie , je fait toute sorte de contrat avec et j’ai aucun souci de ce que mes clients pensent. Maintenant depuis une semaine j’ai le EM-1 … et quel bonheur , pour moi il est parfait !

2013/10/20 - 01:05

Eric - Oui, j’ai découvert cette fonction après l’écriture de l’article et ça règle en effet ce problème. Bien content que tu sois satisfait du E-M1, ça semble être une superbe machine. De mon côté, je me suis procuré un GX-7 et je l’adore aussi.

2014/08/06 - 14:02

Max - Bonjour Eric, suite à la lecture de votre article, j’aurais aimé avoir votre point de vue sur le viseur électronique de l’EM10, notamment par rapport à un viseur optique que l’on pourrait trouver sur un reflex. Je souhaite acquérir un apn qui me permettent d’apprendre d’avantage et espérais réaliser l’achat de l’olympus plutôt que d’un reflex car la compacité est un critère important pour moi. Cependant, le critère de la visée électronique me fait encore douter. Je n’ai pas pu la tester sur l’EM10 (jamais d’appareil chargé en magasin) mais ai pu l’utiliser sur un compact… et le rendu me semblait très peu agréable, avec un rafraîchissement lent et des couleurs très peu naturelles. Qu’en est-il sur l’EM10 ? Merci.

2014/08/06 - 14:07

Max - Eric, je vous posais la question du viseur électronique de l’EM10 par rapport à un viseur optique. J’ai bien noté que vous disposez d’un EM5, mais le viseur est le même sur les deux appareils.

2014/08/15 - 16:04

Eric - Il y a des avantages et des inconvénients de même qu’un temps d’adaptation pour le viseur électronique. Le taux de rafraîchissement sur le E-M5 est excellent (possibilité de le régler). Je préfères le viseur du GX7 ou du GH4 et il semblerait que celui du E-M1 est excellent lui aussi. Le plus gros avantage est de voir en temps réel le résultat de la sélection de l’ouverture, du temps de pose et des ISO. On peut aussi afficher un histogramme directement dans le viseur et je crois que le E-M10 offre le focus peaking (pas 100% certain). Le plus gros problème est du côté de la photo d’action car le viseur devient noir pour une fraction de seconde lors de la prise de photo. Ça peut se compenser en prenant l’habitude de shooter avec les deux yeux ouverts.

2014/08/15 - 16:54

renee - Bonjour Éric ou autres utilisateurs,
Comment on fait pour supprimer plusieurs photos à la fois?
Tannée de chercher…
Merci!

2014/08/29 - 15:58

Bertrand - Bonjour Éric
Article très intéressant à mon sens, surtout lorsque l’on est en train de vendre son 5D markII et sa panoplie d’objectif (dont l’excellent 24/70 2,8 II) a cause du poids.
Je ne suis pas non plus si satisfait du 5D mark II car il reste un bruit assez « électronique » et les bokeh sont plutôts nerveux sur des focales 35/50/85 (que j’attribue au filtre passe bas et au tirage long a cause de la cage miroir)
Un Fuji capteur Xtrans et son 35 se rapproche bien plus d’un rendu Leica que le 5D.
Aussi je regarde avec attention les solutions Olympus (OMD EM1) car pas de filtre passe bas et tirage court.
J’ai pu testé un Fuji et je suis très content de la qualité d’image. Mais objectif encore trop gros et ergonomie boiter olympus meilleur, gamme micro 4/3 plus étendue
Alors quid du bruit qui semble moins argentique que le Fuji. Pas moyen de trouver des exemples avec des bokeh bien propres (j’entends pas une profondeur de champs de 0,0000001 mm mais une absence de dédoublement des zone de floue)
J’ai des exemples précis pris au Fuji que je peux te transmettre. Un rapide coup d’œil te permettra de dire si le système Olympus peut approcher ou égaler le système Fuji
//Bertrand

2014/09/02 - 09:44

Eric - Bonjour Bertrand, Vous pouvez m’envoyer vos exemples par courriel et ça me fera plaisir d’y jeter un coup d’oeil quand j’en aurai le temps.

2014/09/06 - 06:30

Julien - Merci pour cette article, et pour vos photos qui sont inspirantes. J’hésitais à prendre cette appareil pour sa taille justement, je le trouvais trop petit justement et j’avais peur pour les commandes, mais je suis convaincu maintenant !
J’ai un parc de vieux objectifs de l’Olympus OM 1, avez-vous tester avec la bague adaptatrice ?

2014/09/06 - 13:44

Eric - Non, je n’ai pas testé la bague adaptatrice d’Olympus. J’ai une bague adaptatrice pour monture EF de Canon et je viens de me procurer un réducteur de focale pour Monture EF également. Ce truc est génial :)

2014/09/21 - 17:29

SCORTECCIA Jean-Claude - Bonsoir,
Je viens d’acquérir l’Olympus OMD-EM1 et suis donc en « période d’apprentissage » (à noter que je faisais de la photo argentique avec un OM2 et un OM4). J’ai un petit souci, à savoir que je n’ai pas trouvé le réglage à effectuer pour faire un cliché à « ouverture maximale, soit à F 2,8″ avec l’objectif 12/40mm de façon à obtenir une très faible profondeur de champ, en particulier pour un portrait. Je vous remercie par avance pour l’aide que vous pourriez m’apporter. Cordiales salutations.

2014/09/21 - 22:09

Eric - Vous pouvez sélectionner le mode Priorité à l’ouverture (A) et ensuite utiliser une des mollettes pour changer l’ouverture.

2014/10/28 - 15:09

Eric - The english version of this post is available here: http://www.mirrorlessjourney.com/blog/2014/9/four-months-with-the-om-d

2014/12/22 - 10:29

Frédéric - Bonjour Éric, merci d’avoir partagé ton savoir sur le em-5.
Je suis un débutant en photographie. Ma conjointe avait un nikon d40 que nous nous servions sur le mode auto (je sais que c’est cruel de faire ça avec un reflex)
Nous voulions qqchose de plus petit et qui pouvait faire de la vidéo, alors nous avons acheté le em-5 avec l’objectif de base 12-50mm. Je commence a m’interessé de plus en plus a la photographie. Je me demandais si c’était possible de faire flous artistiques avec cet objectif? Si oui, comment? et si non, quel lentille nous conseillerais-tu? Nous aimons faire un peu de tout, portrait, ville, paysage,… merci
p.s. tes photos sont vraiment belles!

2014/12/22 - 11:30

Eric - C’est possible si tu utilises plus vers le 50mm. Si tu veux un bel objectif pour le portrait où tu pourras avoir un arrière plan flou, je te conseil fortement l’Olympus 45mm f/1,8.

2014/12/28 - 15:42

François - Bonjour Eric.
Bravo pour cet article fort complet.

Je fais de la photo de rue. Mon OM-D E-M5 me va assez bien sauf sur un point: le temps de sortie du mode veille.
En comparaison de mon Canon 550D, c’est le lièvre contre la tortue et j’avoue que c’est vraiment frustrant de rater un cliché parce que Monsieur Olympus ne veut pas se réveiller !!!
Que faire ? Y’a-t-il une réglage (caché) pour me sortir d’embarras ?
Merci d’avance.

2014/12/28 - 15:46

Eric - Malhaureusement, je ne crois pas. C’est un de ses petits défauts :(

2015/02/13 - 18:05

Dominique - Bonjour,

Pour vos photos culinaires, vous utilisez principalement le 20f1.7 ?
Pensez-vous que un objectif macro serait à conseiller pour ce type de photo ?

2015/02/13 - 19:20

Eric - Je change beaucoup. J’utilisais pas mal le 12-50mm qui faisait un peu de macro (pas de 1:1). Parfois j’utilise le 20mm quand je veux un look plus lifestyle mais j’aime bien y aller avec une focale plus longue. Un objectif Macropeut être très utile mais pas une nécessité.

2015/03/13 - 17:14

brochard claude - Bonjour, je viens d’acquerir l’OMD EM 10, qui est une merveille, le seul souci étant que je lutte depuis deux jours pour trouver cette fonction qui m’est indispensable : le grossissement de la mise au point avec un objectif manuel : lors de la mise au point, le centre de l’image est grossis plusieurs fois et accroit encore la possibilité de finesse de MAP.J’avais cette fonction simple sur mon précédent panasonic g3, et j’utilise des objo minolta MD/MC…Je pense qu’elle existe, impossible à trouver…Si vous aviez l’info s’il vous plait, je vous en serais vraiment reconnaissant.
Cordialement

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n