10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

100 inconnus

Aujourd’hui, je me suis lancé dans le vide. Ça m’angoissait énormément mais il faut savoir sortir de sa zone de confort.

Ce projet me trotte dans la tête depuis plusieurs années. J’ai le goût d’aller à la rencontre de purs étrangers et de faire leur portrait. Je suis quelqu’un de sociable à l’avance mais de là à aller parler à de purs inconnus pour leurs demander la permission de les prendre en photo, la marche est ÉNORME! C’est la première raison pour laquelle je remettais toujours mon projet à plus tard. Évidemment, je trouvais toutes sortes de bonnes raisons… et des moins bonnes aussi. Ce n’était pas vraiment des raisons mais plutôt des défaites.

Aujourd’hui, il faisait beau. Il faisait chaud pour cette période de l’année. Je passais la journée à Montréal. Il ne pouvait plus y avoir de défaite qui tienne. Fini de remettre à demain, je me lance. Je suis passé à côté de quelques personnes en tentant de les aborder mais j’avais la trouille. J’ai finalement abordé une jeune fille qui m’expliquait les raisons pour laquelle elle et ses amis faisaient la grève devant le Renault-Bray de la rue St-Hubert. Je lui ai nerveusement expliqué mon projet et lui ai demandé si elle voulait être la première « cobaye ». Son sourire chaleureux m’a enlevé une grande pression.

100-inconnus-1

Le Projet

Mon projet n’est pas original. Il a été fait plusieurs fois par pleins de photographes, amateurs ou professionnels. Évidemment, chaque cas est différent et je ne le fais pas pour les autres mais bien pour moi. Je dois franchir cette barrière. Je me le dois à moi-même.

Le projet consiste à faire le portrait de 100 inconnus croisés au hasard de mes promenades. Je me suis tout de même mis certaines restrictions.

  • Je dois évidemment parler avec cet inconnu et lui expliquer mon projet donc pas de photos captées furtivement sans que la personne ne soit au courant.
  • Les photos seront prises en JPEG avec un pré-processing dans l’appareil photo. Je veux m’habituer à produire une photo parfaite directement dans l’appareil. Comme je suis un peu chicken, j’utiliserai probablement le mode RAW+JPEG pour me garder un filet de sécurité et au cas où j’aimerais faire un autre traitement plus tard à une photo. Mais les photos mises sur le blog 100 inconnus ne seront pas retouchées. Ce sont des JPEG directement sortis de l’appareil photo.
  • Au début, les portraits seront en noir et blanc mais je me garde le droit de changer en cours de route selon l’évolution de ma vision.
  • Je ne mets aucune restriction sur l’utilisation d’un objectif ou de sources de lumière externes.

100-inconnus-5

Premières impressions

Quoi penser après la première journée? Premièrement, ce n’est pas plus facile à la 14ème demande qu’à la première. J’approche les gens en leur expliquant que j’ai un projet personnel de photographier 100 inconnus et je leur demande si ils veulent bien être de ceux-ci. En général, la réponse est favorable. Sur 14 demandes cet après-midi, j’ai eu trois refus: deux se disant trop gênés et un me regardant comme si je sortais de Pinel. Certains hésitent un peu et ensuite disent oui mais je ne leur mets pas de pression. Je leur laisse juste un peu de temps pour comprendre ce projet de fou et ils embarquent gentiment dans ma folie. C’est fou ce qu’un sourire et une approche sympathique peuvent accomplir.

Où ce projet va me mener? Pourquoi je tente l’expérience? Aucune idée… mais ça n’a pas d’importance. Comme plusieurs l’ont dit avant moi, ce n’est pas la destination qui est importante mais la route qui nous y mène.

Pour suivre mon projet, consultez le site: http://ericcote.net/100inconnus

100-inconnus-10

2013/11/19 - 00:41

Philippe D. - Beau projet Eric!
J’ai fais ma première expérience de photo de rue il y a quelques semaines et moi aussi j’ai abordé des gens pour leur demander de les prendre en photo. Pas évident!!! Mais de façon générale, les gens sont très réceptif!!
Moi, je garderais les photos en N&B!!
J’ai hâte de voir la suite!!!

2013/11/19 - 00:52

Fredg - Bonjour Éric. Très intéressante et courageuse démarche qui peut être appliquée à beaucoup de métiers: se forcer à sortir de sa zone de confort et aborder des inconnus. Chapeau!! Pour à la fois répondre à ton souhait de sortir directement des jpeg sans volonté de retouche dans LR et aussi pour la rapidité de prise sur le vif j’imagine sans trop impressionner, tu travailles avec quel appareil?? Mon père noel va peut-être m’apporter le gx7 ou l’em5 dont je continue mes recherches…. Bon challenge ! Fred

2013/11/19 - 06:35

Eric - Bonjour Fred,

J’utilise le GX7 justement. Pour la première série, j’avais le 45mm f/1,8 sur l’appareil.

2013/11/27 - 19:42

Anne Jutras - Un projet qui me parle beaucoup! Je te lève mon chapeau, parce qu’aborder les étrangers demandent une certaine dose de courage. Tu réussis à capter l’étincelle dans le regard, ce qui n’est pas facile à réussir. Bravo!

2013/11/27 - 19:44

Eric - Merci Anne :)

2013/11/28 - 03:17

Le Roy Philippe - Un projet que j’aimerai également tenter près de chez moi en Charente. « Se mettre en danger », vaincre sa timidité, sont des sacrés défis personnels !
2 points d’interrogation :
– Lorsque l’on fait de la photo de rue, on « vole » des portraits des attitudes et en général, les résultats sont relativement spontannés. Lorsque l’on demande à une personne de la prendre en photo, n’y a-t-il pas des fois où la pose devient plus forcée et moins naturelle ? Comment as-tu géré ce problème ?

– As-tu fait signer une autorisation écrite aux personnes photographiées ? Je ne connais pas les règles du droit à l’image à Sherbrooke, mais en France, je me demande si ça ne serait pas nécessaire.

Merci pour les réponses et encore bravo pour la démarche.
Philippe

2013/11/28 - 07:30

Eric - Ça ne m’est pas arriver. Ils sont pris au dépourvue et ça a fait sortir le naturel en eux. Sinon, il fait détendre l’atmosphère.
Pour le model release, ici au Canada, si la photo a été prise dans un endroit public, elle peut être utilisée à des fins non-commerciales. J’explique le projet avant de prendre la photo alors si ils acceptent que je les prenne en photo, j’ai leur approbation tacite pour l’utilisation sur le soir web (je leur donne l’adresse du site).

2014/01/02 - 14:20

Olivier Brunner - Bonjour Eric.
Un très beau projet. Ca me donne envie de faire de même à Paris. Si ça se trouve, je photographierais certaines personnes que tu as photographiées, et qui voyagent :-) On peut rêver.
En tout cas, encore bravo, ce sont de très belles photos !
Olivier.

2014/11/11 - 09:00

alexlex - tout d’abord ton site est magique et ton projet encore plus. Petit question quand tu dis  » JPEG avec un pré-processing dans l’appareil photo ». De quel pré-processing parle tu?

2014/11/11 - 09:05

Eric - Avec le GX7 (et plusieurs modèles de Mirrorless), tu peux régler plusieurs choses dans l’appareil: Type de noir et blanc, utilisation de filtre pour le traitement du noir et blanc(rouge, orange, …), outil courbe pour les highlights and shadows, contrast, etc. Je me suis fait un Noir et blanc que j’aime (bien contrasté) et je l’ai sauvegardé dans un de mes réglages personnalisés (custom settings). Il est donc rapide d’accès. Je tourne ma mollette de sélection du C2 et je tombe en mode noir et blanc avec mes réglages pré-définis.

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n