10-day free trial Learn Photography Online with the Pros Save $10 Now #KTCJQ12

Portraits en mouvement

moi-850

L’ère du portrait en mouvement comme dans Harry Potter est à nos portes. Le portrait n’est pas encore interactif mais on voit de plus en plus de portraits dynamiques avec une image mobile. Google+ permet même de les utiliser comme photos de profil.

Ce sont en fait des GIF animés. Ce format de fichier existe depuis 1989 mais il est redevenu à la mode ces dernières années en photographie. Il a l’avantage d’être beaucoup plus petit qu’un fichier vidéo et il s’intègre plus facilement à différentes plateformes. C’est en fait une série d’images qui roulent en boucles. Le GIF a l’avantage d’être relativement petit comme fichier mais il a l’inconvénient d’avoir un nombre de couleurs très restreint (256).

Cinemagraph

Le terme Cinemagraph a été créé par deux américains: l’artiste Kevin Burg et le photographe Jamie Beck, en 2009. La modèle Coco Rocha résume bien ce qu’est un Cinemagraph: «Plus qu’une photo mais pas tout à fait un vidéo». Vous pouvez voir d’excellents exemples sur leur site: http://cinemagraphs.com/

En gros, c’est une photo avec une partie mobile dans celle-ci. Ça peut être les cheveux qui bougent au vent, les yeux qui clignent, etc. Il y a un élément mobile mais l’arrière plan est complètement figé. Je me suis amusé un peu avec la technique cet après-midi pour faire quelques tests. Ce ne sont pas les meilleurs exemples mais il faut bien commencer quelque-part.

farine

melange

Il y a des applications mobiles qui existent pour pouvoir créer des cinemagraphs rapidement. Tyra Banks a même décidé d’investir dans une compagnie produisant une de ces applications: Flixel. Cette application est malheureusement uniquement disponible sur iOS. Sur Android, après une recherche rapide, j’ai vu qu’il y avait quelques applications semblables dont une nommée Fotodanz qui semble pas mal (mais je ne l’ai pas essayée).

Capture d’écran 2013-11-06 à 20.44.16Sur l’ordinateur, ça se fait très bien avec Photoshop. Ça peut se faire à partir d’une séquence de photos ou bien à partir d’un vidéo. Pour les photos, il suffit de les ouvrir comme calques (layers). Pour les vidéos, vous faites une importation « Video frames to layers » (désolé, je travaille avec la version anglaise de Photoshop). Ensuite, vous ouvrez la fenêtre d’animation (Window -> Animation).

Si vous voulez que le cinemagraph roule en boucle de façon continue, vous pouvez sélectionner les frames, en faire une copie, les ajouter à la suite des autres et ensuite utiliser la commande Reverse Frames dans le menu Animation.

Capture d’écran 2013-11-06 à 20.44.48L’étape suivante permet de délimiter la section de la photo qui sera en mouvement. Sélectionner tous les calques (layers) sauf celui du bas complètement et faites un Groupe puis ajouter un Layer Mask noir. Avec le pinceau, dessinez en blanc sur le masque la partie que vous voulez mobile. Ensuite, sélectionnez le calque du bas et cliquez sur l’option Unify Layer Visibility (dans la fenêtre des calques). Comme dernière étape, vous pouvez redimensionner la photo avant  de l’exporter.

Pour sauvegarder le Cinemagraph, cliquez sur  Save for Web and Devices puis choisissez le format GIF. Dans le coin inférieur droit, vous verrez l’option pour la boucle continue.

Voilà, votre Cinemagraph est prêt.

Malheureusement, Facebook ne supporte pas les GIF animés. Je ne sais pas si un jour ils offriront cette option où si ils permettront enfin d’afficher une belle qualité de photos au lieu de leur procédé archaïque de compression qui défigurent toutes les photos qu’on y met. C’est pour cette raison que j’aime beaucoup Google+. Les options y sont plus nombreuses et la qualité des photos est superbe.

 

moi-clin-d-oeil

P.S.: Travaillez avec un trépied si vous voulez réaliser vos Cinemagraph.

2013/11/07 - 08:52

Photographe Gerald - Les modes vont et (re)viennent…
Dire qu’à l’époque j’avais fabriqué une image GIF animée de ma photo d’identité sur mon CV en ligne (les années 1990). L’animation se limitain à un dents qui scintille par moments.

Il vas falloir que je replonge dedans, il est vrais que maintenant avec Photoshop il y a des rendus bien plus sympathiques sur 256 couleurs qu’à l’époque ou je devais « dessiner » le tout dans un produit assez antique, mais efficace pour son temps.

Merci de m’avoir rapellé cette bonne vieille technologie.

2014/01/29 - 01:01

Dominique - Un article que j’ai dévoré!!

Merci de partagé ta passion et tes trouvailles. ;-)

Votre courriel n'est jamais publié ou partagé. Remplir les zones obligatoires *

*

*

F a c e b o o k
T w i t t e r
T r a n s l a t i o n